Allaitement au biberon : donner le lait sans le sein

Que ce soit par obligation ou par décision personnelle, de nombreuses mamans veulent allaiter leur bébé au biberon. Une telle décision soulève beaucoup de questions et surtout, quelles que soient les motivations, toutes les mamans veulent faire au mieux pour leur bébé. L’allaitement au biberon peut sous entendre 2 façons de nourrir bébé :

  • Avec du lait infantile : on parlera plutôt de donner le biberon
  • Avec du lait maternel : dans ce cas, la maman tire son lait maternel, et n’a pas recours à l’allaitement maternel. C’est ce que nous verrons ici

Dans cet article vous découvrirez donc tout ce que vous devez savoir sur l’allaitement au biberon au lait maternel ainsi que tous les conseils pour le bébé et la maman !

Donner son lait au biberon : pourquoi ?

Déjà il est bon de savoir que les bienfaits de la composition du lait maternel sont de plus en plus connus et reconnus notamment en ce qui concerne la santé des bébés. Sachant ceci, de nombreuses mères ne voulant pas ou ne pouvant pas donner le sein choisissent d’en faire quand même profiter leur bébé en utilisant une autre technique.

Quels que soient les motifs invoqués pour l’allaitement au biberon, ils sont valides ! Pour vous sentir bien et réussir votre allaitement vous devez avant tout être à l’aise, être en paix avec vous-même et avec la décision que vous avez prise. Cela implique ne laisser personne vous juger vous ou votre décision et accepter le fait que votre point de vue n’est pas moins valable que celui d’une autre. Ce qui est bon pour une personne ne le sera pas forcément pour une autre. Donc même s’il y a des choses à considérer, parfois même avant de prendre cette décision lorsque le choix s’offre à vous, vous devez faire comme il vous paraît juste et bon. Et la décision que vous avez prise ne devrez jamais vous faire culpabiliser. Considérons déjà les raisons derrière le choix de l’allaitement au biberon :

Dans les cas les plus courants, l’allaitement au biberon se fait lors de l’allaitement mixte et du sevrage, quand la maman arrête progressivement l’allaitement au sein pour passer au biberon. Dans d’autres cas, les mamans sont plus ou moins séparées de leur bébé avec la reprise de leur travail, lorsque le bébé est prématuré ou qu’elles ou le bébé sont hospitalisés.

Les mamans qui ne veulent pas allaiter au sein

Dans certains cas, les mamans ont une certaine vision du parentage et ne veulent pas se sentir esclave du bébé ou veulent tout simplement qu’une autre personne puisse nourrir le bébé si elles sont absentes comme le papa. Une jeune maman peut penser qu’il est plus facile de donner le biberon ou que c’est plus accepté socialement aujourd’hui. D’autres encore auront vécu une expérience précédente difficile ou souhaiteront éviter les complications lorsqu’elles devront retourner au travail à la fin de leur congé maternité. Certaines encore ne veulent pas avoir à allaiter en public. Il arrive aussi que des mamans s’en sentent incapables si elles ont vécu un abus sexuel. Et d’autres mamans auront peut-être commencé l’allaitement au sein mais le jugeant trop douloureux ou problématique (à cause de l’engorgement des seins ou de crevasses notamment) souhaiteront se servir d’un biberon.

Les mamans qui ne peuvent pas allaiter au sein

Certaines mamans ne peuvent tout simplement pas allaiter leur bébé et ce pour diverses raisons. Souvent ces mamans le vivent très mal, elles subissent cette situation et d’une certaine façon doivent en faire le deuil. Il se peut que ces mamans ne puissent pas allaiter pour des raisons anatomiques ou physiologiques chez elle ou chez leur bébé (lorsque celui-ci né prématuré, a un problème neurologique, malformation faciale…), ou s’il y a eu des difficultés pendant ou après l’accouchement (césarienne ou autre…). L’allaitement comportant une dimension émotionnelle et affective énorme, chaque cas de figure doit être étudié et respecté et la mère doit à tout prix faire au mieux pour elle et son enfant. La compassion jouera un grand rôle dans l’accompagnement d’une mère qui souffre de ne pouvoir allaiter son enfant.

On pourrait rajouter à ces facteurs le fait que l’allaitement étant peu valorisé dans notre société, la pression sociale poussant à sevrer l’enfant peut être très forte.


Donner son lait plutôt que du lait industriel

Beaucoup de personnes croient à tort que le lait industriel, artificiel ou lait en poudre est presque aussi bon que le lait maternel. Hors, il n’y pas de meilleur aliment pour votre bébé que le lait maternel, il est indispensable à son bon développement. C’est tout simplement la meilleure façon de nourrir bébé ! Le lait infantile ne comblera jamais les besoins nutritionnels de votre bébé comme le colostrum à la naissance puis le lait maternel. Ce lait maternel sera particulièrement bon pour votre enfant s’il est prématuré. L’idéal est donc de le donner à votre bébé que vous choisissiez de donner le sein ou pas.

Réussir son sevrage et l’allaitement mixte

Bien évidemment, si vous avez commencé par allaiter votre bébé au sein, il faut prévoir une étape de sevrage avant de passer à l’utilisation exclusive du biberon avec probablement une période d’allaitement mixte. Le lait maternel pourra permettre à bébé de mieux se familiariser avec le biberon.

L’allaitement au biberon avec le lait maternel permettra donc de mieux réussir le sevrage et le passage à l’allaitement mixte

Comment donner son lait au biberon

Dans tous les cas, si la maman n’allaite pas au sein, elle devra donc tirer son lait que ce soit à la main ou en utilisant un tire-lait manuel ou électrique. Elle le donnera ensuite (ou le fera donner) à son bébé dans le récipient de son choix : biberon, soft-cup, cuillère, seringue, pipette, gobelet…

Nous passons en revue un peu plus loin tout ce que vous devez savoir sur le tire-lait.

 

La bonne technique et la bonne position pour donner le lait

Choisir une tétine qui est plus proche des sensations du sein permettra au bébé de garder une meilleure succion (surtout si l’enfant connaît également le sein). Choisissez un cadre calme et tranquille pour le mettre à l’aise. Mettez-le en confiance avec des sourires et des câlins. La maman tout comme le bébé doit être installée confortablement. Vous pouvez placer l’enfant en position semi assise en soutenant son cou avec votre main, ainsi le liquide dans le biberon sera à l’horizontale et reproduira le flux du sein. Pour le lui donner, mettez le biberon sous son nez et attendez qu’il attrape la tétine de lui-même. Il faut vous assurer qu’il l’ait bien dans la bouche. Tenez le biberon par le milieu, pas par le bout. Vous devriez observer de petites bulles à l’intérieur du biberon. Si ce n’est pas le cas, desserrez la bague du biberon. Faites une pause en cours de tétée, enlevez le biberon, laissez-le roter. S’il pleure, redonnez-lui le biberon.

Pour l’aider à faire son rot, notamment en fin de tétée, tenez-le droit contre vous et tapotez doucement dans son dos avec votre main. Avec tous ces bons conseils, bébé peut téter dans les meilleures conditions !

Choisir son biberon

Quel que soit le modèle de biberon que vous choisirez, assurez qu’il soit pratique et facile à nettoyer. Il faut que le biberon soit adapté à l’âge du bébé et à sa force de succion.

Biberon en verre versus biberon en plastique :

  • Le biberon en verre est naturel et ne contient aucun produit toxique. Il supporte bien la stérilisation et résiste au temps. Par contre il se casse, ce qui peut être dangereux pour votre bébé.
  • Quant au biberon en plastique, il peut être toxique et dangereux pour le bébé s’il contient du Bisphénol A. Mais il est incassable, léger et maniable. Il ternit au lavage.

Il existe également des biberons coudés avec une inclinaison à 30°. En général, ils sont utilisés pour éviter les coliques du nourrisson et les régurgitations, la tétine régulant l’entrée d’air lors de la succion. Il existe aussi des valves anti-coliques. Elles sont également conçues pour que votre bébé n’avale pas d’air. Sachez toutefois que ces biberons sont difficiles à nettoyer.

Le biberon en verre et en plastique peuvent être complémentaires. Nous utilisons le biberon en verre pour chauffer l’eau du biberon plus rapidement. Le biberon en plastique est utilisé par notre fille lorsqu’elle boit son lait.

Enfin, méfiez-vous, certaines tétines ne s’adaptent pas sur tous les biberons. Il faut que le biberon, la bague de serrage et la tétine soient compatibles ou de la même marque. Achetez des tétines estampillées 90/128/CEE, cette norme garantie la durabilité et la qualité du produit.

Accessoires à prévoir : goupillon, chauffe-biberons (optionnel)

On utilise en moyenne 6 à 8 biberons pendant la petite enfance, en fonction des besoins de bébé.

Certaines marques proposent des kits. Les plus grandes tailles vous seront utiles pour la diversification alimentaire.

Augmenter sa production de lait

Lorsque vous utilisez un tire-lait, vous devez continuer de pomper même si le lait ne vient plus. Votre corps comprendra qu’il faut fabriquer davantage de lait.

Afin d’augmenter votre production de lait, vous devez la solliciter le plus souvent possible. Celle-ci dépend de la fréquence des tétées et de l’efficacité de la succion.

Pour obtenir un maximum de lait, utilisez votre tire-lait au moment des tétées. Sinon, votre corps s’habituera vite à la surproduction de lait. Tirer tous les jours à la même heure permet de rythmer votre corps et favoriser la lactation.

Bon à savoir également, lorsque le bébé est au sein, le corps produit des hormones : l’ocytocine et la prolactine. La première amène le lait dans les seins et le fait jaillir, c’est le réflexe d’éjection. La deuxième est l’hormone de production du lait. Donc plus il y a d’aspiration, plus le corps produira du lait.

Il vous faut par conséquent avoir votre enfant au sein ou tirer le lait plus souvent.

Pour que le corps de la maman soit bien stimulé, il lui faut boire beaucoup (des boissons peu sucrées et non alcoolisées), et fuir le tabagisme et les excès de tout genre, la fatigue et le stress. Attention aussi aux médicaments ! Donc reposez-vous et buvez beaucoup d’eau et des tisanes d’allaitement à base de fenouil.

Stocker le lait

Dans l’idéal, il faudrait privilégier le lait maternisé réfrigéré plutôt que congelé, la congélation détruit de bonnes choses présentes dans le lait. Le lait se conserve en réalité très bien et longtemps au frigo. Vous pouvez stocker le lait dans un récipient en verre ou en plastique à usage alimentaire. Il existe également des sachets spécifiques.

Conservation du lait

Vous pouvez conserver le lait au frigo (entre 0 et 4°) pendant 8 jours, 3 ou 4 mois dans un petit congélateur et jusqu’à 6 mois dans un congélateur séparé. Notez sur le récipient la date de production.

Pour réchauffer le lait congelé, mettez le récipient sous l’eau froide en augmentant petit à petit la température. Ou mettez-le dans un chauffe-biberon thermostat 1. Ne le mettez pas au micro-onde, il détruit des valeurs nutritionnelles. Si vous devez transporter le lait, mettez-le dans une petite glacière ou sac isotherme avec un pack de glace. Si vous l’emmenez à une nounou ou autre, mettez le nom de l’enfant sur la bouteille.

Tirer son lait et choisir son tire-lait

Voyons en détail tout ce qu’il vous faut savoir sur les tire-laits et leur utilisation :

Déjà, quel que soit le tire-lait que vous choisissez, manuel ou électrique, le principe reste le même. En aspirant votre mamelon, le tire-lait reproduit la succion de bébé pendant la tétée ce qui vous permet d’exprimer le lait pour le stocker au réfrigérateur ou au congélateur pour pouvoir nourrir votre bébé de la meilleure façon possible, que ce soit au quotidien ou durant votre absence.

Exprimer son lait à la main :

Cette méthode est possible et vous sera surtout utile pour soulager vos seins s’ils sont engorgés.

Tire-lait manuel :

 Le tire-lait manuel peut être utile à titre occasionnel. Il vous permet de gérer la cadence, il fonctionne avec une pompe à main. Il est toutefois fatiguant à utiliser et prend pas mal de temps.

Lorsque vous utilisez un tire-lait manuel, commencez par stimuler le sein, pour enclencher le réflexe d’éjection. Appuyez rapidement sur la poignée puis ralentissez lorsque le lait arrive.

Tire-lait électrique :

 Cette version est la plus répandue en raison de son efficacité. Elle vous permet de gagner beaucoup de temps, surtout si vous choisissez une version avec doubles pompes. L’utilisation est simple, il vous suffit de le brancher. Un tire-lait de qualité stimulera le mamelon tout en le respectant. Il existe des modèles avec coussins masseurs qui se rapprochent le plus d’une tétée naturelle et sont très confortables. Certains appareils enregistrent le rythme qui vous convient le mieux. Pour ce qui est de la rapidité et de la quantité de lait extraite, c’est le meilleur choix.

Conseils et astuces  

  • Ne stressez pas, l’usage du tire-lait n’est pas évident au début, vous vous y habituerez et serez vite à l’aise techniquement et moralement.
  • Avant d’investir dans votre matériel, sachez que vous devriez l’essayer, et surtout, vous pouvez en louer dans une pharmacie, ce qui est remboursé par la sécurité sociale sur présentation d’une ordonnance de votre médecin. La pharmacie pourra aussi vous conseiller sur les marques et les modèles les plus pratiques.
  • Pour notre fille, nous n’utilisons pas chauffe-biberon, nous remplissons tout simplement une casserole avec de l’eau que nous mettons en ébullition.
  • Il faut attendre quelques secondes pour que l’expulsion du lait se déclenche.
  • Placez le mamelon au centre de la téterelle du tire-lait pour éviter que le lait se répande.
  • C’est après une nuit de sommeil que vous avez la plus grande réserve de lait.
  • Installez-vous au clame, soyez sereine et au chaud ! Assurez-vous d’voir une vingtaine de minutes devant vous pour ne pas être dérangée et stressée.
  • L’allaitement étant très affectif, pour tirer votre lait dans les meilleures conditions, vous pouvez essayer de faire abstraction de la situation et garder avec vous une photo de bébé ou son doudou.
  • Votre hygiène doit être irréprochable ! Avant de tirer votre lait, lavez-vous les mains, stérilisez tout et lavez à l’eau chaude et au savon les accessoires du tire-lait.
  • Si vous congeler le lait, écoulez en priorité les stocks anciens.
  • Pensez au code du travail : Vous avez des droits en ce qui concerne l’allaitement ! « Pendant une année à compter du jour de naissance, les mères allaitant leurs enfants disposent à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail. » Mettez cette heure (ou 2 demi-heures) à profit pour tirer votre lait. N’hésitez pas à le mentionner à votre employeur à l’avance.
  • Ne vous découragez jamais, même si la récolte est faible au début ! Vous prendrez le coup de main et les résultats seront vite là. Ne doutez jamais de vos capacités à allaiter.
  • Si vous avez le moindre doute sur quoi que ce soit, n’hésitez pas à faire appel à une consultante en lactation ou à votre pédiatre. Vous pouvez également vous renseigner auprès de la leche league France.
  • Et enfin, pensez aux accessoires pratiques qui vous simplifieront la vie comme les coussinets d’allaitement pour rester au sec et les soutien-gorges d’allaitement qui seront très utiles pour tirer votre lait plusieurs fois par jour !

Nous vous souhaitons bon courage dans votre prise de décision, et quel que soit votre choix, profitez de ces instants de partage avec votre bébé au maximum !

Liens associés

  • 66
    Très fréquentes chez les bébés de moins de 8 mois, les croûtes de lait, contrairement à ce que laisse penser leur nom, n’ont rien à voir avec le lait. Ce trouble bénin, appelé dermite séborrhéique par le corps médical, concerne près de deux tiers des bébés. Il est dû à…
    Tags: d, lait, l, bébé, ne
  • 64
    Conseils d'Olivier pour préparer le biberon - Pour le mélange de l’eau minérale et du lait en poudre : 30 ml d’eau pour une cuillerée de lait en poudre - Pour les petits calibres (120-150 ml), il est conseillé de mettre d’abord l’eau minérale et ensuite le lait en poudre pour mieux mélanger. -…
    Tags: biberon, lait, bébé, l, d, plus
  • 56
    Notre bébé est né depuis déjà presque 2 mois. Je vous avouerai que ce n’est pas toujours facile, notamment la nuit où même en donnant le biberon, notre princesse peut pleurer et s’endormir très difficilement. Du coup, la première chose qui m’est venue à l’esprit, c’est les coliques de bébé…
    Tags: bébé, d, l, biberon
  • 49
    L'alimentation du bébé à 3 mois : une alimentation exclusivement au lait Le lait maternel Les atouts du lait maternel Selon certaines sources, le lait de chaque espèce est la mieux adapté pour les petits de cette espèce. Le lait maternel serait donc le mieux adapté. Du fait de la fragilité…
    Tags: lait, bébé, biberon
  • 47
    Lorsque nous parlons de la diversification alimentaire à partir de 4 mois , c’est 4 mois révolu, soit le début du 5éme mois.  Il est également important de savoir que la diversification alimentaire ne doit pas démarrer au delà de 6 mois. En cas d'allaitement maternel, la diversification alimentaire peut…
    Tags: lait, bébé, l, ne, plus, d, biberon

Laisser un commentaire