Importance d’une « bonne » couverture santé pendant la grossesse

Pendant la grossesse, au-delà de penser à votre bien-être et à celui de votre futur bébé, vous devez gérer diverses démarches administratives. En ce sens, le futur papa sera sûrement à vos côtés pour vous aider à éclaircir ces étapes parfois bien balisées, et parfois plus floues. Penchons-nous aujourd’hui sur la couverture santé pendant la grossesse. Un état des lieux déjà bien intéressant pour éviter un stress supplémentaire.

Je suis enceinte : que faire en matière de couverture santé ?

Lorsque vous apprenez que vous êtes enceinte vous devez déclarer votre grossesse à votre Assurance Maladie obligatoire et à la Caf pour une prise en charge optimale. Vous devez effectuer cette déclaration durant le premier trimestre de grossesse. Si vous apprenez plus tardivement que vous êtes enceinte, ne vous inquiétez pas, il sera toujours possible d’entamer cette démarche et d’obtenir des remboursements sur vos frais de santé. En général, votre médecin traitant, gynécologue ou sage femme se charge de réaliser cette déclaration lors de votre premier examen prénatal. Sinon, munissez-vous de ce formulaire auprès d’un de ces professionnels, puis déposez la partie rose à votre caisse d’Assurance Maladie et les feuillets bleus à votre Caf.

Pensez aussi à vous rendre dans une pharmacie pour mettre à jour votre carte vitale suite à la prise en considération de votre déclaration de grossesse et à l’entrée du 6e mois de grossesse. Cela prend seulement quelques minutes, et vous permet de bénéficier de la prise en charge à 100 % des différents soins liés à votre grossesse par rapport à la base des remboursements de la Sécurité Sociale.

Deux étapes essentielles et incontournables pour être au mieux remboursé !

Concernant votre mutuelle, nul besoin de l’avertir de votre grossesse. En effet, l’Assurance Maladie met à jour votre profil grâce à votre déclaration, et cette donnée est alors prise en compte par votre complémentaire santé. Cette dernière prendre alors naturellement le relai sur la prise en charge de vos futurs soins.

L’Assurance Maladie au service des futurs parents pendant la grossesse

L’Assurance Maladie vous offre un précieux accompagnement durant votre grossesse. Sur le site Ameli.fr, vous pouvez d’ores et déjà découvrir l’ensemble des services mis à votre disposition. Le site propose des documents téléchargeables, ludiques et bien pensés, comme le guide « Ma maternité » ou le calendrier personnalisé de vos examens médicaux à éditer en fonction de la date présumée de votre grossesse. L’Assurance Maladie vous convie aussi à des ateliers collectifs prisés pour poser toutes vos questions à des professionnels de santé ou à des agents administratifs. L’occasion de bien vous renseigner sur les différentes formalités, les parcours de soins, et même partager vos doutes avec d’autres futurs parents.

Comprendre les prises en charge de l’Assurance Maladie pendant la grossesse

Sur le site Ameli.fr vous trouverez une page dédiée aux différents examens liés à la grossesse qui vous permet d’avoir une vision claire de chacun de vos futurs rendez-vous. En tant que future maman, vous effectuez votre première consultation au cours du premier trimestre de grossesse puis vous bénéficiez d’un suivi mensuel (composants les 7 rendez-vous prénatals) auprès de votre médecin, votre gynécologue ou votre sage-femme.

Petit rappel du vocabulaire des remboursements de santé :

  • Base de remboursement (BR ou BRSS) ou tarif de convention (TC) = désigne le montant des remboursements fixés et réglementés par la Sécurité Sociale concernant les différents actes et soins de santé. Si le professionnel de santé que vous consultez vous facture un tarif supérieur au Tarif de Convention, il pratique donc des dépassements d’honoraires.
  • Ticket Modérateur = c’est la part non prise en charge par l’Assurance Maladie. Par exemple, pour une échographie prise en charge à 70 % de la BRSS, il vous reste 30 % à votre charge. Si vous avez une complémentaire santé, c’est elle qui en général prendra en charge ces 30 % restants pour arriver à 100%.
  • Dépassement d’honoraires = les dépassements d’honoraires désignent les honoraires facturés par les professionnels de santé qui dépassent le Tarif de convention. Ils ne rentrent pas dans la prise en charge de l’Assurance Maladie. Ils peuvent néanmoins être exclusivement pris en charge par votre mutuelle selon les garanties de votre contrat de complémentaire santé. Par exemple, s’il est stipulé sur votre contrat une prise en charge à 150% du TC ou du BRSS pour une échographie, alors les dépassements d’honoraires seront remboursés dans la limite des 50% du Tarif de Convention.

 Conseil meilleure prise en charge

Pour une encore meilleure prise en charge des dépassements d’honoraires, il existe la surcomplémentaire. Comme son nom l’indique, elle vient en renfort des garanties de votre complémentaire santé. Une offre spécifique et prisée si vous devez vous consulter plusieurs médecins ou spécialistes pratiquants les dépassements d’honoraires, et même pour bien d’autres soins ou actes. (En savoir plus : http://bonne-assurance.com/mutuelle/surcomplementaire-sante).

 Les examens pris en charge à 100 % des tarifs de base de remboursement :

  • Les sept examens prénataux obligatoires,
  • Le caryotype fœtal ou l’amniocentèse dans le cas spécifique de grossesses à risque,
  • Les tests de dépistages ou de glycémie,
  • Les huit séances de préparation à l’accouchement dirigées par un médecin ou par une sage-femme,
  • L’examen bucco-dentaire réalisé entre le 4e mois et au plus tard 12 jours après l’accouchement,
  • Le rendez-vous chez l’anesthésiste pour préparer le jour de l’accouchement.

En ce qui concerne les échographies, celles effectuées jusqu’à la fin du 5e mois de grossesse sont remboursées à 70 % puis ensuite à 100 % dès le premier jour du 6e mois.

Notez que ce détail prise en charge concerne les grossesses « classiques ». Dans le cadre de grossesse potentiellement à risques ou pour des cas particuliers comme par exemple une non-immunisation à la toxoplasmose, il est possible que vous réalisiez des contrôles supplémentaires. Ces examens complémentaires sont généralement pris en charge à 100 % de la base de remboursement, voire plus selon les garanties de votre complémentaire santé.

Bon à savoir :

Depuis 2017, vous pouvez avoir accès au Tiers Payant pour certains de ces examens. Vous n’aurez donc plus à avancer les frais qui correspondent au tarif de base de remboursement. Renseignez-vous auprès des spécialistes de santé que vous consultez pour savoir s’ils pratiquent le Tiers Payant.

La complémentaire santé : un renfort de choix gage aussi de plus de confort

Vous l’aurez compris, l’Assurance Maladie couvre la plupart de vos soins et examens à hauteur de 100 % du tarif de base de remboursement. Et, lorsqu’elle ne prend pas les 100 % en charge, votre mutuelle prend le relai. La règle générale en matière de santé est que lorsque l’Assurance Maladie prend en charge une partie de la base de remboursement de la Sécurité Sociale, alors la complémentaire santé facultative prend en charge le reste pour parvenir à 100 %.

Toutefois, ces tarifs de convention ne reflètent que rarement vos frais de santé réels inhérents à la grossesse. Il est fort probable que vous rencontriez des professionnels de santé qui pratiquent des dépassements d’honoraires. Il peut s’agir des gynécologues-obstétriciens lors des échographies par exemple. C’est ici que la complémentaire santé peut jouer un grand rôle et qu’il faut bien analyser vos garanties. En effet, tous les contrats de complémentaire santé ne remboursent pas ou ne remboursent pas au même montant les dépassements d’honoraires. Il est aussi possible que vous ayez à rencontrer d’autres spécialistes comme des endocrinologues ou des nutritionnistes. Enfin, lors de l’accouchement, le montant remboursé par la Sécurité Sociale reste faible comparé aux frais réels, et des frais de confort peuvent aussi augmenter votre reste à charge. La mutuelle peut alors à nouveau vous offrir une meilleure prise en charge de ces consultations complémentaires ou frais relatifs à l’accouchement.

Conseils pour obtenir les « meilleures » prises en charge maternité

Pensez à faire le point avec votre mutuelle sur les garanties de votre contrat de complémentaire santé afin de bien évaluer chacun de vos remboursements, et même vos options de confort. Sachez que vous avez aussi la possibilité de faire évoluer votre contrat de complémentaire santé auprès de certaines mutuelles, et cela même après avoir appris votre grossesse. Il vous est même possible de faire jouer la concurrence en comparant plusieurs offres. Une démarche bienvenue pour accueillir bébé dans les meilleures conditions. En ce sens, vérifiez seulement si la mutuelle applique des délais de carence ou des exclusions (frais non remboursés) sur une durée déterminée. Votre objectif est, tout simplement, de sélectionner le contrat qui sera le mieux adapté à vos besoins et offrira le meilleur rapport qualité / prix.

Une « bonne » protection santé pendant la grossesse permet d’éloigner une source de stress supplémentaire, et de vous concentrer sur votre bien-être et celui du futur bébé.

 

Sources et références :

https://www.ameli.fr/paris/assure/droits-demarches/famille/maternite-paternite-adoption/grossesse
https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/grossesse/consultation-suivi-mensuel

https://www.ameli.fr/paris/medecin/exercice-liberal/presciption-prise-charge/situation-patient-maternite/situation-patient-maternite

 

Liens associés

  • 40
    La grossesse, on le sait, est une période sujette à de nombreuses interrogations. Parmi les préoccupations principales des futures mamans, l’alimentation tient une place de choix. Et pour cause... de nombreuses informations circulent sur le net à ce sujet. Difficile donc de bien faire la part des choses pour les…
    Tags: d, grossesse, l, bien, santé, plus
  • 38
    Lorsque notre compagne est enceinte, plusieurs questions peuvent venir sur le plan de la sexualité : pour certains, le corps sera encore plus beau et pour d’autres, ce sera la crainte d’un « corps trop rond ». Nous pouvons même imaginer le bébé comme une « troisième personne » lors de nos ébats. À travers…
    Tags: l, plus, grossesse, d
  • 35
    Avec l’allaitement maternel viennent souvent quelques désagréments qui ne sont pas toujours faciles à gérer. On en entend souvent parler mais on ne sait pas toujours ce dont il s’agit précisément ni quoi faire. Nous parlerons dans cet article de l’engorgement mammaire et de tout ce que vous devez savoir…
    Tags: l, d, plus, vos
  • 32
    Nous avions à cœur de vous présenter cet article sur l’allaitement mixte. L’allaitement mixte va toucher tous les parents à un moment ou à un autre, et ce, quelques soient les raisons, que ce soit lors du sevrage de votre bébé, par obligation ou par choix personnel. L’allaitement est un…
    Tags: l, d, plus
  • 32
    Conseils de Julien : - Les choses peuvent aller très vite, Marie n'est tombé enceinte qu'une semaine après l'arrêt de la pilule ! - Pour éviter les conflits, laisser votre compagne faire les choses comme elle les ressent - Pour les courses, Julien recommande l'application "Alimentation Grossesse" (disponible sur l'App…
    Tags: grossesse, l, d, plus

Laisser un commentaire