Interview de Muriel, Auteur du livre Parents de jumeaux, notre vie croustillante

Bonjour Muriel, peux-tu nous présenter ton livre ? Et pourquoi ce livre ?

Bonjour Antoine. Mon livre « parents de jumeaux, notre vie croustillante » est né dun constat que j’ai fait alors que mes filles jumelles avaient tout juste un an ; ce nest pas facile de devenir et d’être un parent de jumeaux, mais je tenais à rassurer les futurs et jeunes parents de jumeaux qui s’inquiètent et qui vivent plus ou moins bien l’arrivée de jumeaux dans leur famille. Il y a un « pont » phénoménal entre l’idée que l’on se fait de la chose et ce que l’on vit réellement. Par ailleurs, après avoir fait une étude sur ce qui existait déjà comme livre autour de la gémellité, je me suis aperçue que tous, absolument tous, ne parlait du phénomène que de manière sérieuse et anxiogène, alors qu’au contraire, ce que nous avons tous besoin à ce moment-là de notre vie, c’est de relativiser, dédramatiser, éventuellement en rigoler, et aller de l’avant. Alors voilà, j’ai pris ma plume de maman, j’ai consulté de nombreux parents et le livre est né.

Quelles ont été les premiers sentiments du Papa lorsque  tu étais enceinte de jumeaux ?

C’était notre première grossesse. Il faut bien le dire, c’est déjà dur pour un homme de réaliser pleinement ce que porte sa femme, mais alors deux… Bien sûr, il savait les choses, était même très impliqué dans les visites prénatales, mais je crois que le choc fut énorme pour lui à la naissance. Avant cela, comme beaucoup de papa, il se préparait comme il pouvait en calculant les choses, en s’informant un maximum…

Quel impact cela a eu sur le couple ?

Cela a transformé notre relation. Nous sommes devenus de véritable « parents efficaces ». On voulait que les choses se déroulent bien pour les petites, et je pense que l’on s’en est plutôt bien sorti… Mais le danger reste, comme pour tout parent, finalement, de ne pas s’éloigner l’un de l’autre. Peut-être deux fois plus. Mais on y travaille… deux fois plus 😉

Comment vous vous êtes organisés ?

Je donne beaucoup de clés qui permettent de s’organiser au mieux dans mon livre, justement. En fait, il faut garder à l’esprit qu’il y a plusieurs étapes ;

Au début, il faut cumuler deux nourrissons, parfois très fragiles si prématurés à la naissance, mais ce n’est pas systématique, qui se nourrissent toutes les trois heures. Jour comme nuit. Puis toutes les quatre heures. Il n’y pas de secrets, et le rôle du papa est primordial : il faut se relayer ! Aussi, il faut noter toutes nos actions sur un cahier de façon à mieux relayer les informations quand l’autre dort. C’est une période pénible, fatigante, longue… Un véritable marathon ! Oui, oui, c’est du sport, et il faut une volonté de fer, mais je vous rassure tout de suite, on y arrive tous, et c’est justement là où je veux en venir…

Puis les choses s’apaisent. Les bébés sont plus costauds et commencent éventuellement à faire leurs nuits, et à s’assoir, à jouer, à interagir entre eux… Une petite récompense pour tant d’efforts. Mais attention, il faut bien s’apercevoir que la fatigue s’est accumulée et peut vous détruire à petit feu. C’est le moment de faire participer votre famille, vos amis, vos relations professionnelles pour souffler un peu et vous retrouver un peu le temps d’une soirée, un weekend ou plus pour les plus chanceux.

Puis, les jumeaux marchent, prennent leur biberon tout seuls, jouent entre eux, découvrent le monde… L’histoire est sans fin. Les étapes s’enchaînent et se poursuivent. Chaque petite chose acquise est une victoire doublement savourée.

Quels ont été les rôles du Papa ?

Chez les parents de jumeaux, le papa doit très vite prendre une place aussi importante que la maman. Cest humain, la maman ne peut pas tout assumer, il faut laisser le papa être là. En général, la fatigue est tellement grande, que cela ne pose pas de problème. Mais le problème là-dedans, c’est que vous n’avez pas de place pour prendre le temps de réaliser les choses, il faut tout de suite assumer votre rôle et parfois, ce n’est pas simple. Pas de possibilités de se débiner. Vos fonctions professionnelles risquent de prendre un petit coup, momentanément, car vous serez extrêmement fatigués de devoir tout cumuler, jour comme nuit. Mais là encore, vous allez voir, vous serez un peu plus tranquilles que les autres parents après quelques temps, car ne l’oubliez pas, les jumeaux finissent toujours par interagir et jouer ensemble. A terme, vous aurez du temps pour souffler. Allez courage.

Quels ont été les moments drôles et moins drôle ?

En tant que parents de jumeaux, et surtout papas de jumeaux, vous allez faire fureur. Un papa admiré par tous, et surtout par la gente féminine ^^. C’est parfois drôle comment cela réveille la jalousie de la maman quand papa attire les autres mamans avec ses bébés dans les bras ou dans la poussette double… Mais parfois, le regard des autres peut être pesant. Très très pesant. Et c’est le moins drôle, quand vous êtes fatigué de devoir répondre à tant de questions curieuses de la part des autres.

Quel impact sur l’éducation des enfants ?

Il faut se poser plein de questions et s’accorder avec plus ou moins de temps et de concessions. On les fait dormir ensemble, dans la même chambre ? Jusquà quel âge ? On les habille pareil ? Pas pareil ? Dans la même classe ? Pas la même classe ? La gémellité rajoute des questionnements aux parents que l’on ne prévoyait pas forcément, c’est vrai, mais nous finissons généralement par trouver la solution la plus adéquate. Cela dépend de vos aspirations.

Quel impact sur le budget et as-tu des astuces pour l’optimiser ?

Ne vous focalisez pas sur le sujet à temps plein, mais il vrai que cette question est épineuse. Il faut de temps en temps se poser et prioriser les choses. On peut faire des économies sur certaines choses, mais pas sur d’autres. Quels sont vos priorités ? La qualité de l’alimentation ? Le gain de temps ? Le dodo ? Les jouets ? L’espace de vie ? La voiture ? Bien évidemment c’est un chamboulement pour le portemonnaie. Il faut donc sinformer auprès de votre CAF, de votre mairie, de votre mutuelle… Contactez l’association « jumeaux et plus » de votre département. Toutes les aides sont évidemment les bienvenues.

Si cétait à refaire ? Le ferais-tu à nouveau ?

Alors ça, vois-tu, Antoine, c’est une très bonne question. Si on me donne la possibilité de retourner dans le temps comme Marty mac fly et de refaire mon parcours : oui. Sans hésitations. Je suis contente, fière, heureuse, d’avoir vécu tout cela, d’avoir surpassé les moments les plus hard, et oui, oui, oui, si cétait à refaire, je le referais. Mais on ne choisit jamais vraiment ce genre de choses. C’est dame nature qui reste seule maître à bord, et elle est toujours farceuse.

Par contre, vois-tu, je suis retombée enceinte dernièrement. Je n’en menais pas large et je nétais pas forcément désireuse de le refaire à nouveau. S’il avait fallu le refaire, j’aurais assumé. Mais bizarrement, je suis contente de vivre enfin une grossesse simple. Il ne faut pas se mentir, c’est tout de même très difficile d’en avoir deux d’un coup 😉

Liens associés

  • 34
    Auteur : Stylian Zanos - Publié le : 12 nov. à 14:05 Bonjour à tous, Dernièrement j'ai lu un livre qui m'a beaucoup fait réfléchir "Éduquer sans punitions ni récompenses" de Jean-Philippe FAURE. Nous éduquions déjà notre fils un peu dans cet esprit et je me posais la question: quel…
    Tags: ne, livre, suis, plus, a, bien, faut, c'est, vos, temps
  • 30
    Conseils de Julien : - Les choses peuvent aller très vite, Marie n'est tombé enceinte qu'une semaine après l'arrêt de la pilule ! - Pour éviter les conflits, laisser votre compagne faire les choses comme elle les ressent - Pour les courses, Julien recommande l'application "Alimentation Grossesse" (disponible sur l'App…
    Tags: a, choses, ne, faut, faire, plus, se, papa

Laisser un commentaire