Poussée dentaire chez le bébé : la soulager

Ma fille ayant déjà 7 mois commence à faire ses fameuses dents de laits ! Il me paraissait donc intéressant de partager avec vous cet article où vous saurez tout sur la poussée dentaire de bébé.

La poussée dentaire de bébé

Avec l’arrivée d’un bébé se pose très vite la question de la poussée dentaire et autres bobos. Et comme on s’inquiète très vite du moindre problème que pourrait rencontrer notre bébé et qu’on panique facilement au moindre inconfort ou à la moindre souffrance qu’il pourrait endurer, pour ne pas stresser, il faut s’informer et connaître les bons gestes ! C’est pour cela que nous vous présentons cet article dédié à la poussée dentaire de bébé et tout ce qu’il faut savoir sur celle-ci : Qu’est-ce que c’est ? Comment cela se passe-t-il ? À quel âge ? Dans quel ordre les dents sortent-elles ? Quels sont les symptômes pour reconnaître une poussée dentaire ? Quels sont les bons gestes pour soulager bébé ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?…

Alors détendez-vous, vous allez tout savoir !

La poussé dentaire : Qu’est-ce que c’est ?

Tout simplement les dents qui poussent ! Il s’agit de l’éruption des dents de lait (ou encore « dents primaires » ou « dents de bébé »), les premières dents de votre enfant. Il y a là le phénomène de « doublement des gencives » où tout simplement les gencives gonflées doublent de volume lorsque la muqueuse s’élargit et s’aplatit pour laisser de la place aux dents afin qu’elles puissent sortir.

Les dents bougent dans la mâchoire et les gencives, se déplacent et percent la gencive pour voir le jour. Il s’agit donc d’une inflammation qui dure plusieurs jours pour chaque dent.

Gardez présent à l’esprit que la poussée dentaire et les symptômes qui l’accompagnent sont normaux, que ça va arriver à votre enfant et que, oui, ça sera sûrement douloureux, mais rien d’anormal, c’est naturel !

Et non, il n’y a rien que vous pouvez faire pour prévenir la poussée dentaire ou leur symptômes !

Normalement, la poussée dentaire ne provoque pas de complications chez bébé.

Sachez aussi que les poussées dentaires sont très différentes et se vivent très différemment d’un enfant à l’autre. Chaque bébé est différent et même s’il y des choses très similaires qui se recoupent, tout varie quand même énormément d’un enfant à l’autre. Par exemple une poussée dentaire peut passer presque inaperçue chez un bébé tandis que chez un autre, elle est accompagnée de douleurs, malaises et divers symptômes…

Mais soyez toujours prudents, et dans tous les cas, une fièvre supérieure à 38°C pendant 48h doit vous alerter. En cas de doute, contacter toujours votre médecin ou pédiatre. Et tous les symptômes ne sont pas non plus forcément liés à une poussée dentaire imminente mais peut-être liés à autre chose.

La poussée dentaire chez bébé : À partir de quel âge ?

L’âge d’apparition des premières dents chez bébé est très variable. De même que l’ordre d’apparition varie d’un enfant à l’autre. En moyenne les premières dents apparaissent entre 4 et 7 mois. Évidemment des fois plus tôt et d’autres fois, elles n’apparaissent qu’à l’âge de un an.

Mais en moyenne, on peut dire qu’elles arrivent dans ce sens :

  • les deux incisives du bas, puis celles du haut (de 6 à 12 mois);
  • les incisives latérales (de 9 à 13 mois);
  • les premières molaires (de 13 à 19 mois);
  • les canines (de 16 à 22 mois);
  • enfin, les deuxièmes molaires (de 25 à 33 mois).

Dans la plupart des cas l’enfant à ses 20 dents de lait à 3 ans. Et en attendant, les futures 32 dents se préparent dans les mâchoires. Et cette deuxième série arrivera entre 6 et 16 ans. Et pour finir, les dents de sagesse percent à partir de 16 ans ou plus tard ou même jamais !

Le saviez-vous ? Il existe des dents natales et néonatales. Ça, c’est quand votre petit bout né avec déjà une petite quenotte dans sa bouche ! Ce phénomène de dent natale touche entre 1 nourrisson sur 1000 et 1 nourrisson sur 6000. Les dents néonatales sont encore plus rares, c’est quand les dents apparaissent chez le nourrisson après quelques jours de vie. Dans les deux cas les dents sont extraites pour éviter tout risque d’ingurgitation ou de blessures, parce qu’elles sont mobiles, n’ayant pas de racine.

Les symptômes de la poussée dentaire chez le bébé

Tout d’abord, faux symptômes :

-Ce n’est pas parce que votre bébé salive beaucoup ou porte beaucoup d’objets à sa bouche qu’une dent arrive. Souvent, votre bébé ne fait qu’explorer le monde avec sa bouche ! C’est le « stade oral » où le bébé découvre les formes, goût et consistance des objets, en gros, il expérimente !

-La perle épithéliale est une petite excroissance de couleur blanche sur la gencive, elle disparaîtra toute seule.

Vrais symptômes :

  • Bébé salive beaucoup et mordille beaucoup (beh oui, ça peut aussi être un vrai symptôme!) ;
  • il est irritable et pleure facilement ;
  • il est agité et grognon ;
  • il a peut-être les joues rouges ;
  • il mange et dort moins bien que d’habitude ;
  • il a les gencives gonflées et douloureuses ;
  • il a peut-être un « kyste d’éruption », une petite bulle bleue sur la gencive, celle-ci annonce la percée d’une dent ;
  • il a les gencives rouges voire bleues ;
  • il peut avoir une diarrhée légère ;
  • il peut avoir les fesses rouges et irritées ;
  • il peut avoir un peu de fièvre ;
  • il peut avoir une perte d’appétit

La poussée dentaire ne nécessite pas d’intervention médicale. Si la douleur est importante, consultez quand même un médecin.

Les bons gestes pour soulager les douleurs de bébé

  • Vous pouvez frotter doucement les gencives de votre bébé avec un tissu ou débarbouillette imbibée d’eau froide et avec des mains propres. Vous pouvez aussi vous servir d’une brosse à dents pour bébés aux poils très souples, mais allez-y avec beaucoup de délicatesse.
  • Donnez-lui un anneau de dentition en caoutchouc. Soyez prudent, choisissez-le incassable, qui ne s’effrite pas et assez gros pour ne pas pouvoir entrer entièrement dans le bouche du bébé. Évitez le PVC ou ceux qui renferment du liquide. Vous pouvez le placer au réfrigérateur mais pas au congélateur. Par souci de sécurité, ne l’attachez pas au cou de l’enfant. Découvrez nos jouets de dentition sur le Corner Shop.
  • Il existe des gels dentaires qui contiennent souvent un anesthésiant local et un antiseptique. À appliquer avec un doigt propre sur la gencive pour soulager la douleur. Ne pas appliquer avant d’allaiter.
  • L’homéopathie peut soulager bien des mots, sous forme de granules ou de poudre. Vous pouvez par exemple utiliser Camomilla ou Camilia. Contactez votre homéopathe ou pédiatre.
  • L’ambre semble soulager certains enfants notamment pendant leurs poussées dentaires. Ce n’est pas scientifiquement prouvé et souvent déconseillé à cause des risques présentés par le port d’un collier. Vous pouvez essayer mais soyez très prudent. Si vous choisissez un collier à porter contre la peau, choisissez-le ras du cou, avec un fil assez fin pour casser en cas d’accroc, des nœuds entre chaque pierre pour qu’il ne les avale pas. Ou choisissez un bracelet à la cheville par exemple.

Les fausses bonnes idées à ne jamais avoir :

  • Le collier de dentition et autres objets de ce genre (comprend aussi le collier d’ambre pour les mêmes risques) : risque d’étranglement ou d’ingestion de petits éléments. Ces objets séduisent les parents même après plusieurs études et décès infantiles suite à une strangulation.
  • Ne lui donnez pas de morceaux de légumes ou fruits crus durs avant l’âge de 2 ans. Les biscuits de dentition sont aussi déconseillés à cause du sucre.
  • Les gels analgésiques topiques sont dangereux, les bébés peuvent les avaler.
  • Aider la dent à sortir est le meilleur moyen de lui refiler une infection.
  • Lui donner que de la nourriture molle ne lui permet pas de faire ses dents. Il doit mâchouiller même s’il souffre.
  • La cuillère froide abîme les gencive et accroît les douleurs.
  • La paracétamol sans ordonnance médicale.

Voilà, vous savez tout pour faire face aux poussées dentaires de votre bébé !

Laisser un commentaire