Le portage : ses bienfaits et comment porter son bébé ?

Le portage est un sujet qui m’intéresse énormément car j’adore porter ma fille dans mes bras. Cependant, je vous avouerais qu’au bout d’un moment, ça peut être la galère : elle n’est pas toujours à l’aise, j’ai mal au dos etc…

Voilà pourquoi Christelle Deodato, monitrice certifiée sur le portage, nous écrit un article sur ce sujet et nous explique les bienfaits du portage et comment porter son enfant. En vous souhaitant une bonne lecture les amis.

Depuis toujours, l’accueil d’un bébé nécessite de s’occuper d’un petit être en plus de soi et du couple, des taches du foyer et éventuellement d’un travail. Chaque culture, chaque époque ont leur mode de portage: le pagne africain, le rebozo et Awayo d’Amérique du Sud, le portage dos, le portage d’Asie, le portage traditionnel des esquimaux, les filets d’Océanie…

Le portage : les avantages pour votre bébé

Le portage prolonge sa vie utérine. Cela va lui apporter chaleur, réconfort, sécurité. Il lui permet aussi de réguler sa température corporelle et son battement de cœur.

Votre bébé est stimulé au niveau moteur, cognitif et émotionnel,

Le bébé développe sa communication non verbale avec son porteur. Cela va aider le porteur à répondre plus facilement et plus rapidement aux besoins du bébé. Le bébé va donc être plus calme et pleure moins puisque ses besoins sont plus rapidement compris et pris en compte.

Le bébé se sent en sécurité́ affective et ainsi prend confiance en lui et développe son estime de soi.

Le portage lui permet une digestion plus légère et plus facile, avec moins de reflux et de coliques,

Grâce au portage votre bébé est bercé, ce qui favorise son sommeil.

Le bébé observe puis participe à la vie familiale et quotidienne à hauteur d’adultes. Il sent et intègre ses limites, là où son corps s’arrête et là où le monde commence.

Votre bébé peut participer au portage, ce qui l’emmène à prendre conscience de son corps plus rapidement. En période d’éveil, il pourra pousser sur ses jambes pour vous monter qu’il préfère jouer au sol plutôt que d’être porté.

Le portage lui permet de développer et de renforcer sa musculature dorsale. La posture physiologique joue également un rôle dans la prévention de la dysphasie des hanches et autres malformations telles que la plagiocéphalie. En effet, cela lui permet de se reposer sans être sur le dos.

La posture d’enroulement, mouvement de base de l’être humain est fondateur de l’estime de soi. Que ce soit sur le dos, le ventre ou le coté, soutenir le bébé en position enroulée est primordial. Comme la position physiologique de bébé in utéro, cette position apaise et donne confiance au bébé qui se  » lâche « .

Le portage : les avantages pour les parents

Les avantages du portage pour les parents sont aussi nombreux :

  • Vos mains restent libres et vous pouvez donc continuer vos activités journalières : faire les courses, faire à manger…
  • Vous pouvez toujours vous occuper des autres enfants. 
  • Vos liens parents/enfants sont renforcés.
  • Vous vous sentez proche et investi, notamment pour les papas, qui se sentent souvent « inutile » lorsque la maman allaite ou lorsque la fusion mère/bébé est très présente,
  • L’allaitement peut se faire plus facilement en toute discrétion dans les lieux publics.
  • Le portage procure plus de sérénité. Étant proche de votre bébé, vous savez en permanence comment va votre bébé physiquement et psychiquement. Ce qui renforce en vous le sentiment de compétence et de confiance en vous dans votre nouveau rôle de parent !

Vous pouvez vous déconnecter un peu du bébé au niveau mental, particulièrement lorsque celui-ci est très demandeur d’attention, sans pour autant le mettre à distance. Son besoin de contact étant comblé, le bébé sera plus calme et vous pourrez vous détendre physiquement et psychiquement !

Le portage peut permettre de pratiquer le peau à peau, notamment pour les premiers jours et la montée de lait. L’écharpe couvre tout le buste et les fesses de la mère une fois déroulée. Vous pouvez donc entre discrètement en peau à peau avec votre bébé en société (notamment à la maternité).

Le poids du bébé est mieux reparti. Contrairement au harnais, le poids est distribué de manière optimale et ajustable entre les épaules, le dos, les reins, les fesses du porteur. Le temps de portage peut ainsi durer plusieurs heures. Ce qui est idéal pour travailler, voyager, ou marcher.

Le portage physiologique, meilleur pour votre enfant

Lorsque le bébé se positionne naturellement lorsqu’il est porté contre l’adulte, il adopte la position fœtale. on remarquera que cette position est identique à celle adoptée dans l’écharpe ou le porte bébé physiologique.

A la naissance et pendant de nombreux mois, la colonne vertébrale de l’enfant est en cyphose totale. Autrement dit, elle est arrondie et le corps du bébé est enroulé sur lui même en position fœtale.
Au fur et à mesure que le bébé grandit, la cyphose évolue et la colonne se redresse petit à petit :

  • Au départ par les cervicales : le bébé tient sa tête
  • Puis le milieu du dos : le bébé tient assis
  • Enfin jusqu’au bassin : le bébé marche.

Le respect de cette cyphose lors de tout portage (en portage physiologique comme « à bras ») est essentiel pour un bon développement de la colonne du bébé qui est, au départ, dépourvue de disques intervertébraux. Ces disques absorbent les vibrations issues de la marche et se construisent au fur et à mesure que la colonne du bébé se tonifie.
Le portage physiologique permettra donc un maintien du dos de l’enfant tout en respectant la cyphose chez le bébé. Cette position évitera tout tassement de la colonne vertébrale chez le bébé. Elle préservera aussi la colonne des chocs induits par la marche du porteur.

Grâce à la position physiologique, l’enfant est assis accroupi, en position fœtale, avec les genoux plus hauts que les fesses. Il est donc assis sur ses fesses et non sur son entrejambe. Les dangers de l’assise par l’entrejambe sont nombreux :

  • L’enfant présente un risque de compression des artères et des parties génitales.
  • Les jambes peuvent avoir une mauvaise irrigation. Les testicules chez le petit garçon peuvent être touchés.

Pour ceux qui ont déjà fait de l’escalade, de l’accrobranche… et donc porté un baudrier… imaginez que votre bébé a la même posture dans les portes bébé non physiologiques.
Votre enfant n’étant pas entrain d’escalader, il n’est pas en appui sur une prise ou sur un mur. Nous pouvons donc plutôt comparer la position du bébé dans un porte bébé non physiologique comme celle obtenue lors d’une chute où la personne escaladant est retenue par son assureur et ainsi suspendue dans le vide, retenue grâce au baudrier. A ce moment, la position est désagréable et le baudrier lui serre l’entrejambe. De plus, cette personne se sent dépendante de « l’assureur », qui, lui seul, peut le ramener au sol et le rendre maître de ses mouvements.

Dites vous que votre bébé subit la même chose avec le portage non physiologique puisqu’il a les jambes suspendues dans le vide. Il ne peut donc pas participer au portage, pousser sur ses jambes, être libre de ses mouvements.

L’hypertonicité́ due à la recherche des appuis par le bébé entraine précocement une fausse extension dorsale, faite de contractions rigidifiantes en série. L’enfant sera alors empêché d’organiser une triangulation œil-main-bouche, car les articulations des épaules sont bloquées en rotation externe. Il sera également gêné dans la saisie de son pied et la découverte des parties inférieures de son corps car la hanche ne s’ouvre pas.

Cette position pour le bébé

  • ne respecte pas son développement psychomoteur,
  • ne lui laisse aucune liberté dans ses mouvements,
  • est très désagréable pour lui,
  • peut abimer sa colonne vertébrale.

Et pour vous :

  • Donne mal au dos
  • Peut mettre votre périnée à rude épreuve

Article en collaboration avec Christelle Deodato, monitrice de portage.

Découvrez nos écharpes de portage et portes bébé physiologiques sur le Corner Shop

Liens associés

  • 57
    A l'occasion de la journée mondiale de 2016 sur la plagiocéphalie (phénomène de déformations crâniennes du bébé) , Papa Corner s'est entretenu avec Valerie klingelschmitt, Chiropracteur spécialisé en pédiaterie depuis 25 ans. Grâce à cette entrevue, nous allons mieux comprendre le métier de chiroprateur ainsi que la plagiocéphalie. Bonjour Valérie, je suis ravi…
    Tags: plagiocéphalie, position, bébé, plus, portage
  • 50
    Notre bébé est né depuis déjà presque 2 mois. Je vous avouerai que ce n’est pas toujours facile, notamment la nuit où même en donnant le biberon, notre princesse peut pleurer et s’endormir très difficilement. Du coup, la première chose qui m’est venue à l’esprit, c’est les coliques de bébé…
    Tags: bébé, coliques
  • 42
    Tradition ancestrale en Afrique et en Inde, le massage pour bébés se développe de plus en plus dans les sociétés occidentales.Et pour cause, on connaît, grâce à de récentes recherches scientifiques, les bénéfices de ces massages sur les bébés. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que le premier sens développé in…
    Tags: bébé, plus, coliques
  • 38
    Qu’est le massage shantala ? Le massage shantala n'est pas un massage thérapeutique. C'est un massage de bien-être, originaire d'Inde qui permet de rentrer en relation, de partager et d'apporter sécurité, santé, sérénité et vitalité à votre bébé ! Il a pour but premier de prolonger les sensations et le…
    Tags: bébé, plus, lui
  • 34
    Constipation ou non ? Il semble que votre bébé pourrait bien être constipé ? Pas de panique ! Rien de bien méchant ou d'anormal, nous faisons le point avec vous dans cet article sur la constipation chez le bébé : qu'est-ce que c'est réellement, quelles en sont les causes, on vous donne toutes nos…
    Tags: bébé, plus, coliques

Laisser un commentaire